Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Une introdcution au "test driven development" | Page d'accueil | DDC ou DDE »

03 mars 2006

Avancement et reste à faire

Ce matin j'ai réaliser quelque chose.Dans nos pratiques de gestion de projet (traditionnelle) on met beaucoup d'emphase sur le suivi de l'avancement. Pour les approches agiles le focus est plus sur le reste à faire. D'où peu venir cette différence?

Dans la mesure où les projets agile à souvent des contraintes de temps (date fixe), le reste à faire, associé à la vélocité est un meilleur indicateur du suivi de l'objectif ("est-ce que je vais arriver à la date"). On a juste à jeter un coup d'oeil au burndown chart pour voir la tendance.

Pour les approches traditionnelles, la cible est essentiellement de livrer ce qu'on a prévue au début du projet et dans ce cas l'avancement reflète effectivement l'avancement des travaux. A mi-parcours je devrais avoir réaliser la moitié du travail.

Imaginons qu'il faille remplir une pinte de lait à l'aide du robinet de la cuisine. L'avancement du remplissage est un bon indicateur de la progression.

Imaginons qu'il faille maintenant remplir une balloune avec un robinet dont le débit n'est pas constant. Dans ce cas il est plus facile de suivre le projet en fonction de l'espace qu'il reste à remplir pour répondre à la question, pense-tu remplir la baloune en 30 secondes.

09:21 | Lien permanent | Commentaires (0)