Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« CMMI et Agilité | Page d'accueil | Gartner 2008 - 13 oct »

12 octobre 2008

Gartner 2008 - 12 oct

Orlando, 12 octobre 2008

Après une longue route, même si c'était en avion, me voiçi enfin à ma première conférence Gartner 2008. Que de péripéties pour enfin mettre les pieds dans le lobby de l'hotel Dolphin.

Tout avait bien débuté, du taxi qui arrive à la maison à 4h05 alors que je suis juste près, au vol Montreal-Atlanta qui avait presque une heure d'avance à l'arrivé à Atlanta. Tant mieux le transfert de vol aura été plus relaxe. Mais à partir de là bienvenue dans la ligne d'attente. La ligne d'attente pour faire le taxi vers la piste de décollage, la ligne d'attente pour prendre l'envol. On sera parti avec 1 heure de retard. Heureusement, je n'ai pas de rendez-vous urgent, sinon que de me rendre le plus rapidement au ITSyposimum de Gartner pour profiter de moment d'illumination précieux. Mais si je suis à Orlando, je ne suis pas encore au Dolphin Hotel! D'abord une demi-heure d'attente pour obtenir mon billet sur le Disney Magic Express, un autobus qui nous amène sur le site de Disney World. De là, une autre demi-heure d'attente en ligne pour prendre l'autobus en question. Puis 25 minutes d'autobus pour me rendre à l'Hotel Grand Floridian, 5 milles au Nord du Dolphin. Deux heures après mon arrivée à l'aéroport, je mets les pieds dans ma chambre d'hotel et je prend une douche méritée.

Il est 14h30. Time for lunch. A cette heure à l'hôtel, il n'y a que des hot dogs à 7$. Je vais tenter ma chance au Dolphin. Je m'informe auprès de la réception et il semble que la façon la plus simple pour rallier le Dolphin est de prendre le monorail (dans l'hôtel) pour le premier arrêt et un bus direct. Direct mon oeil!. D'abord prendre la monorail pour le premier arrêt nous amène au Magic Kingdom et non au bus and ticket où je devais me rendre. Reprend le monorail après file d'attente. Au bus and tickets, pas de bus ni de ticket! Me réniforme, on me conseille d'aller a Epcot center. Refile d'attente dans ce deuxième monorail. Trouve un kiosque d'information qui me dit de prendre un autobus jusqu'a Hollywood Studio puis un bateau jusq'au Dolphin. Donc refile d'attente pour le bus... et le bateau. Il est rendu 15h30 lorsque je mets finalement les pieds au Dolphin. Et pas de lunch en vue... et j'ai mangé deux toasts à 4hoo du matin! Mal de tête et en plus il fait chaud et humide. Comme je venais à Orlando à reculons, mettons que j'étais prêt m'en retourner à la maison direct! D'autant plus que je ne vous parle pas de mon overdose de Mickey....

Finalement me voilà rendu et déjà deux présentations sous la cravate (finalement, il y en a peu sur le plancher, le dress code est assez relax, y a même du monde en short, donc je me sens ok avec mon kit sport et relax.).

La première conférence traitait des centres de compétence, donnée par Diane  Morello. Très pertinent par rapport à notre travail et à la façon d'établir des CC. Diane a beaucoup parlé de la collaboration et du "teaming", en indiquant que nos pratiques de RH ne supportent pas souvent ces aspects du travail. Elle a aussi parlé du besoin d'établir les CC autour de domaine qui pointe à l'horizon, et non pour des domaines établis. Ceci fut un petit choc et ne va pas dans le sens que nous lui donnons chez nous. Mme. Morello a aussi parlé de "versatilist", une agrégat du spécialiste et du généraliste. Je pense aussi à ce M. Ibenaki nous à parlé au Forum des architectes de Microsoft tenu à Vancouver au début de l'année et qui allait dans le même sens, lui aussi parlait du besoin de devenir des versatilist. Tout cela va dans le même sens que ce que nous entrevoyons pour nos ressources et où l,on parle typiquement de polyvalence.

La seconde conférence, présentait le contexte dans lequel nous évoluons actuellement et pour les prochains trimestres. La croissance des budgets TI devrait se situer entre 0 et 2,3% pour 2009, globalement. Si avant on allait au resto pour un gros rosbif, 2009 ne serait pas une diète au pain et à l'eau, mais plutôt un bon gros sandwich au jambon avec tous les extra. Règle générale, même si les mois à a venir seront sombre sur le plan économique, le ton des présentateurs est optimiste et on est sur l'impression que l'on va sortir rapidement de cette situation aux États-Unis. La croissance restera significative en Asie et en Amérique du Sud, malgré une inflexion de la croissance.

Après ces deux conférences, il est 18h00 et j'ai toujours faim. Fin de la session pour moi. Je rentre à l'hôtel et je prends le premier resto ouvert... Et je tombe sur un buffet familial (je suis seul) avec plein d'acteurs qui jouent les personnages de Cendrillon. En vrais professionnels, chacun passe me faire un brin de jasette. Welcome my prince! Je ne me sens pas vraiment à ma place, mais je souris quand même, c'est tellement kitch, et les enfants tripent tellement qu'on ne peut qu'admirer le génie de Disney. Tout est dans le détail. Même le bus boy donne un show en démontant/mettant la table à une allure débridée qui me fait penser à Lumière la chandelle dans la belle et la bête.

Bon, fin de la journée, repos bien mérité, Tomorrow is another day,

 

 

14:45 | Lien permanent | Commentaires (0)