Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Gartner 2008 - 14 oct | Page d'accueil | Gartner 2008 - 16 oct »

15 octobre 2008

Gartner 2008 - 15 oct

Orlando 15 octobre

25 ways to cut IT costs
Voici quelques idées pour réduire les coûts TI en ces temps difficiles. Couper les coûts liés aux ressources en gelant le nombre de ressources. Couper les ressources externes contractuelles. Écraser la structure organisationnelle en augmentant le ratio gestion/employés qui est typiquement de 1:7 à
1:15 ou 1:20. Encourager la collaboration. Changer vers un modèle de services partagés ou centralisés. Introduire un expert financier sur l'équipe de gestion. Renforcer le rôle de la gestion des relations d'affaires (relationship management). Éliminer les outils, modules ou composants inutilisés. Utiliser le "best for need" plutôt que le "best of breed". Vérifier les factures de vos fournisseurs afin de vous assurer qu'elles respectent les termes du contrat.

Lean IT : a follow up to CMMI, six sigma
Présentation intéressante de Andrews Roswell-Jones qui présentait l'approche "Lean". Lean est essentiellement un cadre d'amélioration continue qui s'applique à toute sorte de contexte, pas uniquement au TI. De fait, Lean vient du monde manufacturier et Toyota en particulier. Point intéressant, la courbe d'adoction typique va typiquement de ISO9001, à agile et CMMI, puis à Six Sigma pour conduire à Lean sur un cycle d'une dizaine d'années. Il est très possible de passer directement à Lean sur une période de 2-3 ans. Note: les pertes ("waste") ("muda") s'accumule aux interfaces entre les processus.

A day in your life in 2028 : its all about community, virtual or otherwise
La plus théâtrale des présentations avec la visite de personnes venues de l'année 2028. Présentation intéressante pour l'exercice pas évident de nous projeté 20 ans en avant. Est-ce que 2008 est si différent de ce qu'était le monde en 1988? Oui et non. On observe cependant une certaine accélération du changement, et l'omniprésence de l'électronique dans nos vies. Projetons-nous 20 ans dans le futur. La géo politique a muté un peu. Le 20e siècle, a été celui des Américains, le 21e en 2008 est celui des Chinois, bien que les USA reste encoure important, comme la Grande Bretagne l'est restée au 20e malgré l'ascension des Américains. Il y a aussi agrégation continentale sur le plan politique avec les Amériques, l'Asie et l'Europe. La géographie aussi évolue avec la fonte de la calotte polaire qui fait monter le niveau moyen des océans. Malgré que la surface habitable diminue un peu, on se tourne vers la lune où nous avons une station permanente depuis quelques années en 2028. La technologie continue d'évoluer et on a maintenant l'impression 3D, donc la possibilité de manufacturer des objets et des outils. Plus profondément, si l'électronique est aujourd'hui omniprésente, en 2028 c'est la connectivité qui est omni présente. On est toujours connecté, tout est connecté en fait et on a des agents logiciels (avatar) qui font des tâches pour nous. Toute cette connectivité fait que le thème clé de 2028 ce sont les communautés, autant physique que virtuelle. "2028 is all about people". Attendez-vous aussi a avoir une "réputation" visible par toute la planète. Et cette réputions inclura un volet environnemental comme votre "carbon footprint". Mais on va encore aller à la toilette en se levant le matin!

Keynote Joseph Eng of JetBlue

 

 

Unconcious incompetence : and how to become unconciously competent
Trois pages de notes personnelles pour cette présentation qui a elle seule valaient le déplacement. Elle portait essentiellement sur la gestion du changement. Un sujet qui m'est cher par les temps qui courent. En général Matt Hotle observe qu'on aporte beaucoup de changement dans nos organisations, mais qu'on fait peu pour gérer le changement, si bien que peu de changement apporte des bénéfices et qu'on doit constamment amener du changement pour s'améliorer sur les opérations ("run the business") plutôt que de changer pour adresser de nouveaux besoins d'affaires ("grow the busineess"). La gestion de changement débute par la vision et ce bout là eset généralement assez facile. Mais la suite est plus difficile, comment récompenser les changements de comportement attendu, surtout dans un contexte syndiqué. Le changement nous sort de notre zone de confort, c'est rarement agréable. Et en plus, c'est très personnel. Il faut que JE change. JE, MOI... Matthew Hotle recommande l'établissement d'un centre de compétence en gestion du changement, car il s'agit bien d'une compétence spécifique. La gestion du changement doit focusser sur les personnes plus que sur le changement! En terme de capacité, la plupart des organisations et donc des personnes, ne peuvent gérer que 2 ou 3 changements par année et qu'il faut donc être persévérant. Par exemple, passer du niveau I au niveau III du CMMI prend en moyenne de
3 a 4 ans selon l'expérience de M. Hotle. Quand on pense que la durée de vie moyenne d'un CIO est de 20-24 mois, comment assurer la continuité des initiatives? Une présentation qui est fort intéressante et plusieurs nouveaux articles sur le site de Gartner.

Live, the teardown of a low cost PC : the internals of an ASUS EeePC
Durant cette agréable présentation, Jim Tully, boot un mini-PC, un ASUS EeePC, en 35 secondes.
Un bon temps pour un cold boot de Windows XP. La machine vient avec Star Office 3.0. Ensuite Jim met la machine en veille et une dame dans la salle fait un drop test d'une hauteur standard de 3 pieds sans dégâts pour l'ordinateur. Pour rendre les choses intéressantes, Jim fait le même test d'une hauteur d'environ 7 pieds et seulement un panneau de plastique sort de son assise, facilement replacée. Après avoir retiré la pile qui donne un 3-4 heures d'autonomie, Jim démonte l'ordinateur pièce par pièce en commentant sur la fabrication, la qualité des composants et les compromis pour en faire un produit autour de 350$US. Le plus surprenant est l'utilisation de disques solides (2) SSD totalisant une capacité de 12 GB et nous explique leur fonctionnement. Il s'avère que les SSD ont une capacité de réécriture limitée. Dans un cas à 1000 cycles d'écriture et dans l'autre à 10 000 cycles (écrire-effacerécrire...). Le EeePC possède un SSD de chaque type. On a aussi appris que sur le 350$US, la licence de Windows XP compte pour 25$US au lieu des 50$US, un compromis qu'a fait Microsoft pour que ces mini-PC utilisent Windows plutôt que Linux. Cette présentation fut donc un tour de roue relax sur la construction d'un ordi. J'aurais pris les morceaux pour remonter la machine gratuitement et la garder, mais ils ne m'ont pas laissé faire...

One on one Ray Valdes : WPF and Silverlight
Suite a ma discussion avec Nicolas Gall sur l'introduction de .NET dans notre organisation, j'ai voulu approfondir le volet de l'adoption de WPF (Windows Presentation Foundation) à la lumière de l'évolution récente de SilverLight (SilverLight 2.0 est sorti officiellement cette semaine). Ray Valdes, l'analyste qui suit le domaine des RIA (Rich Internet Applications) me confirme que l'adoption de WPF est encore assez lente et que l'énergie de MicroSoft va plutôt vers SilverLight dont l'adoption sur le marché des consommateurs est de l'ordre de 10% selon lui (pour les versions 1.0 et 2beta). Dans les entreprises, comme pour les consommateurs, Flash est présent sur 95%+ des postes de travail. En terme de plateforme de développement des RIA dans les entreprises, disons que 80% n'ont pas fait de choix et que du 20% qui font des développements, environ 60% on choisi Flex (Flash), le reste se partageant entre diverses technos comme Laszlo, Curl et WFP ou Silverlight. On a aussi abordé d'autres plateformes, dont Java et les divers frameworks comme JSF, Struts et GWT (Google Web Toolkit).

ITxpo

Canadian client cocktail

14:57 | Lien permanent | Commentaires (0)