Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Gartner Symposium 19 octobre 2009 | Page d'accueil | Gartner Symposium 21 octobre 2009 »

21 octobre 2009

Gartner Symposium 20 octobre 2009

mardi 20 octobre 2009, Orlando, température relativement fraîche, sujets chauds.

 

Top 10 strategic technologies for 2010

1) cloud computing

2) virtualisation (pour la haute disponibilité, à partir du moment où on peut migrer une machine en temps réel, qu'est –ce qui nous empêche d'avoir une relève en attente),

3) TI pour les vertes entreprises (IT for green est une évolution du Green IT),  

4) client computing (PC virtualisation, hosted desktop, RIA),

5) mobile applications, (on a qu'à penser au appStore de Apple, qui n'est que le début de la vague)

6) analytics (principalement operational analytics, exemple détection de fraude sur les cartes de crédit en temps réel, aussi vers des modèles prédictifs dans un CRM par exemple (du style vendre un produit a haut profit qui vide la tablette, vs un moins payant qui réduit l'inventaire) qui nous amène vers le context-aware computing),  

7) social computing (de plus en plus on va avoir besoin d'un "virtual dress code" pour les employés),

8) mémoire flash comme intermédiaire dans la hiérarchie de stockage entre la mémoire vive et les disques,

9) sécurité, en terme de monitoring des activités des utilisateurs.

Oui je sais, il m'en manque un!

 

Governing,. Measuring and managing AD organization

Selon Hottle et Landry, la gouvernance est basée sur les politiques, les règles et un troisième point qui m'échappe. Il y a 7 x plus de mashup dans le champ que ce que les TI pensent. Faire une analyse des stakeholders pour cerner le contexte (gartner à un template pour le faire). Gartner identifie 8 disciplines critiques aux organisations d'AD.

 

One on one Richard Bucannan sur le rôle de l'architecte applicatif.

J'ai eu une discussion sur le rôle de l'architecte applicatif en rapport à l'architecture d'entreprise et de solution. Nous avons échangé sur la façon de renforcir ce rôle dans l'organisation et sa relation avec la gouvernance.

 

Web and cloud AD convergence

Selon Gartner, en 2014, un tier des nouvelles applications web vont être sur le cloud. Actuellement, 56% du budget TI va en développement d'application maison, le reste va vers des progiciels. Le développement sert à la différentiation sur le marché (voir "bestbuy remix api", et aussi "segue guided tour" web site). Beaucoup des choses que nous avons appris dans le développement web s'applique dans le cloud computing, (composants et architecture de service, façades…). La majorité utilise Eclipse et supporte des bases de données relationnelles. (voir Heruku un fournisseur de cloud pour application ruby on rails). Pour ce familiariser avec le cloud Eric Knipp conseille de débuter par l'utilisation de SaaS dans l'entreprise (par exemple GoogleApps). Chez nous on pourrait envisager le APaaS pour réduire les coûts de maintenances de certaines applications non critiques.

 

Note :VMWare a acheter SpringSource car Spring est utiliser dans 50% de applications et ils ont cloud fondry autour de Spring.

 

Voir flightcaster.com

Google vs Microsoft, a battle for the clouds

Cette présentation revient chaque année depuis trois ans et aussi bien dire qu'elle sera encore présentée en 2015. Dans ce contexte c'est plutôt une mise à jour de la bataille que l'anticipation de l'asseau final. Le cloud computing  et le SaaS sont pour devenir des éléments clés du future, MicroSoft et Google vont vouloir s'arracher le marché. Qui gagnera quoi?  MS se bat pour une part des revenus d'annonces de recherche (search ads) de Google. Google pour ça part veut distraire MS de son objectif. C'est pourquoi Google dépense 1$ dans des projets qui n'ont pas rapport à la recherche, pour forcer MS à en dépenser 10$. 97,5%  des revenus de Google proviennent du "search advertising", et l'information que les recherches produit pourrait permettre une augmentation significative des revenus. GMail est de plus en plus utilisé par les moyennes entreprises (10 000 employés). Au final, ce qui ressort de la présentation c'est que les applictions web sont maintenant suffisamment bonne et parfois meilleures que leur pendant "desktop" et que le web (HTML) comme plateforme a de l'avenir.

 

Tim Austin indique que Google a déjà une offer de communication unifiée (UC) intéressante et qu'elle sera complète d'ici 12 mois.

 

Hier soir j'ai terminer la journée avec:

Technology trends for IT modernization

Modernisation dans le sens de mainframe et cobol. Donc le contenu de la présentation était assez peu pertinent par rapport à notre patrimoine nouveau qui est principalement en java. Vous l'aurez lu ici en premier, Java est le cobol des années 2030. Dale Vecchio a cependant bien situé le contexte de ces applications née avec l'informatique et qui marque la fin d'une époque et l'arrivée d'une nouvelle génération, les "digitals natives" alors que vont bientôt quitter les baby boomers. En particulier, ces jeunes qui entre sur le marché du travail ont des attentes différentes de leurs prédécesseurs et le monde dans lequel nous vivons est aussi très différents. Est-ce que notre entreprise saura, sait, être de son temps? Est-ce que les TI saurons réagir rapidement à ce nouveau contexte?

07:26 | Lien permanent | Commentaires (0)