Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Gartner Symposium 22 octobre 2009 | Page d'accueil | Aménagement agile »

29 octobre 2009

La grande tendances derrière les tendances TI

De retour du Symposium ITxpo 2009 de Gartner à Orlando, j’ai essayé de faire la synthèse de ce que j’ai entendu. Il y avait les suspects habituels : SOA, cloud computing, la mobilité, le social computing et le web 2.0, mais aussi des nouveautés comme le context-aware computing et le pattern-based strategies. D’une part, je vois bien les mêmes tendances que Gartner, j’en pousse même quelques unes dans notre entreprise, mais pourquoi sont elles importantes, pourquoi ne les avons-nous pas encore adoptées?

Pour comprendre j’ai pris du recul, un recul historique. Si ces tendances sont là pour 10 ou 20 ans, comment se comparent-elles avec celles des décennies précédentes?

Il y a une trentaine d’années, c’était l’ère du mainframe, une ressource rare, dispendieuses, que seule une poignée de prêtres technologues pouvait animer.

Puis ce fut l’arrivé du PC. Chacun pouvait avoir le sien et quelques super-utilisateurs pouvaient les programmer (Excel, VisualBasic…), les autres utilisaient de logiciel de masse (Lotus 123, WordPerfect).

Dans les années 90, on a commencé à les connecter et accéder les sites web, statiques, des grandes entreprises.

Depuis, on a plein de bidules qui sont connecter à travers l’internet, du PC, aux téléphones, aux webcams, aux IPods et tout cela nous permet, me permet, de créer, de collaborer, de critiquer, de communiquer , comme jamais auparavant à l’aide des Google, Facebook, Flickr, Linkedin, YouTube, vimeo, Twitter ou mon blog.

De gros ordinateurs dispendieux, rares et isolés on est passé à des ordinateurs presque jetables, abondants et hyper connectés. Le pouvoir est passé des mains d’une poignée d’individus à la multitude, à moi.

La puissance des réseaux provient du fait que leur croissance est exponentielle. La valeur des réseaux est qu’ils sont justement exponentiels (ce qui explique pourquoi Google à payé 1.6 milliards$ pour YouTube!). La prochaine vague ne vient pas de la puissance de calcul, des ordinateurs, mais plutôt des connexions.

Si on revient sur la liste des grandes tendances, on note qu’elles sont pour la plupart lié à ce réseau. Donc, pour comprendre l’importance qu’elles auront pour l’entreprise il faut comprendre quel impact aura le réseau, en quoi l’entreprise misera sur l’effet réseau dans le futur. C’est que qui m’a fait réfléchir sur le plan stratégique d’Hydro-Québec, mais ça c’est une autre histoire.

 

20:01 | Lien permanent | Commentaires (0)