Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Utiliser Word pour blogger | Page d'accueil | Capsules vidéos sur les essais unitaires »

07 avril 2012

Ordre de grandeur

Estimer rapidement

Souvent, avant même de démarrer un projet, on désire avoir une idée, un « ordre de gradeur », de l'envergure de la tâche à accomplir. Il y a quelque temps, j'ai participé à un exercice de ce genre. Il s'agissait d'estimer l'effort pour la réécriture d'une application dont on savait très peu de chose et où il fallait donner un « ordre de gradeur » rapidement. Une partie de l'équipe avait préalablement colligé un minimum d'information sur l'application, essentiellement « cette application fait la même chose que tel autre application (qu'on connait mal). »

Après une grosse demi-heure de tentatives infructueuses en équipe où tout le monde lançait des chiffres et des hypothèses sans converger vers un chiffre, j'ai proposé une approche alternative (on était un vendredi après-midi et il n'était pas question que je finisse tard!). En cinq minutes nous avons obtenu un ordre de grandeur!

Première question : selon vous l'effort requis tombe dans quelle catégorie parmi les valeurs suivantes : 1 jour, 10 jours, 100, 1000, ou 10000 jours? Tour de table. Consensus pour 100 jours. Autrement dit, il s'agit d'un projet dont l'envergure sera exprimée en centaines de jours, pas en dizaines, ni en milliers.

Pas très précis me direz-vous, mais pour une minute d'effort, c'est pas mal. Comment rapidement obtenir plus de précision, sans trop d'efforts? Deuxième question.

Deuxième question : selon vous l'effort requis tombe près de quelle valeur parmi les suivantes : 100 jours, 200 jours ou 500 jours? Nouveau tour de table, consensus autour de 200 jours, bien que ça semble être un minimum.

Donc, en quelques minutes tous s'entendent pour dire qu'il s'agit d'un projet entre 200 et 500 jours. Avec le peu d'information dont nous disposons, il est inutile de croire que l'on puisse être plus précis. Idéalement on donnerait une fourchette, mais s'il faut donner un chiffre, on dirait ici 300 ±150 jours. Le danger de l'évaluation d'un ordre de grandeur est d'y mettre trop de temps et de croire à une grande précision!

Ordre de grandeur

Mais qu'est-ce qu'un « ordre de grandeur »? En français le terme est un peu déroutant. Qu'entend-t-on par grandeur? En fait, le terme anglais, « order of magnitude » nous donne une piste. La magnitude est l'exposant de la valeur. Par exemple, on parle de la magnitude d'une étoile ou d'un tremblement de terre, et dans chacun des cas une différence de 1 indique une différence d'intensité d'un facteur 10. Un tremblement de terre de magnitude 5 est 10 fois plus faible qu'un de magnitude 6. C'est la raison pour laquelle on entend peu parler des tremblements de terre de moins de 5, car ils sont 10, 100, ou 1000 fois plus faible que ceux qui sont destructeurs. De la même façon, une étoile de magnitude 5 est 10 fois plus faible qu'une de magnitude 4.

C'est la raison pour laquelle la première question que j'ai posée, cherchait à connaitre la magnitude des efforts, c'est-à-dire l'exposant.

1 = 100 = magnitude 0

10 = 101 = magnitude 1

100 = 102 = magnitude 2

1000 = 103 = magnitude 3

10000 = 104 = magnitude 4

Cette échelle, logarithmique, permet de déterminer rapidement l'ordre de grandeur. Quand on parle d'ordre de grandeur à ce niveau, on est peu précis. Ainsi, si on donne un ordre de grandeur de l'effort de 100, on ne sera pas surprit si l'effort réel est de 60, ou de 400. De la même façon il est peu probable que le réel soit de 30 ou 800.

Comme ce niveau de précision est généralement peu acceptable, est-il possible de faire mieux? Oui. Considérons la suite de valeurs suivantes :

1, 3, 10, 30, 100, 300, 1000, 3000… soit 10N et 10N.5

Ou encore

1, 2, 5, 10, 20, 50, 100, 200, 500, 1000, 2000, 5000… soit 10N, 10N.33 et 10N.66

C'est cette série que j'ai utilisé dans notre exemple. Je ne crois pas, en termes d'ordre de grandeur, qu'il soit possible d'être plus précis.

Exemple

Quel est l'ordre de grandeur de la taille d'un édifice comme la Place Ville Marie à Montréal (42 étages)? 1 mètre, 10 m, 100 m ou 1000 m (1 km)? Rapidement on peut éliminer 1 et 1000. A vue de nez pour une quarantaine d'étages, je vais pencher pour 100 m. Pour être plus précis : 50 m, 100 m, 200 m ou 500 m. J'hésite, mais avec mon expérience, je dirais 200 mètres. L'idée ici est d'établir des comparatifs avec des références que vous avez. Une piscine olympique de 50 m, le coin de rue où je cours, 300 mètres. Une personne normale mesure un peu moins de 2 mètres, disons qu'un étage fait 4 mètres pour l'espace entre les planchers et les plafonds. 4 m x 40 étages donne 160 mètres. Donc ma réponse rapide : 200 mètres. Réelle, mesurée : 188 mètres. Pas mal!

Provenance de la technique

Cette technique me vient de mes cours de physique (nucléaire si mon souvenir est bon) à l'université. On avait à évaluer rapidement des équations dans laquelle on trouvait des valeurs infinitésimales et gigantesques comme la charge électrique d'un électron (1,602 x10-19) et le nombre d'Avogadro (6,022 x1023). Dans ce genre de calcul, on avait simplement à additionner les exposants pour avoir une idée de la réponse, un ordre de grandeur. Par exemple, la charge d'une mole matière est de 6,022 x1023 x
1,602 x10-19, soit environ 1023-19 = 104 , ce qui est suffisamment proche de la vrai réponse qui est  9,4×104 , mais qui est plus long à calculer.

Lorsqu'on cherche un ordre de grandeur on sacrifie la précision à la rapidité. Très tôt dans un projet, alors qu'il y a peu d'information, il est illusoire de penser obtenir une précision élevée, donc il est inutile d'y consacrer beaucoup de temps. La technique proposée ici permet d'obtenir des résultats facilement.


 

14:42 Publié dans Agile | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Quel billet exceptionnelle, j'ai déniché ce que je cherchais, tout en vous remerciant bon weekend.

Écrit par : parie sportif bonus | 05 mai 2014

WOW, ça c'est un bon produit, que et je vous laisse tout de suite un commentaire

Écrit par : france honduras les cotes | 11 juin 2014