Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« OSCON 2013 - jour 1 | Page d'accueil | Jour 3 OSCON 2013 »

24 juillet 2013

Jour 2 OSCON 2013

Si hier a été une journée longue et intense (décalage, course...), aujourd’hui je prend ça un peu plus relax. C’est surtout mon attitude qui le permet, non pas qu’il y ait encore beaucoup à voir, faire et discuter.

Donc, ce matin, premier tutoriel donné par trois australiens sur la conception d’interface pour les applications mobiles, particulièrement sur Android. Après deux jours et deux tuto qui touche Android, je commence à mieux mesurer la distance qui sépare iOS d’Android et les limites des applications hybrides dans le contexte d’une application grand publique. Dans tout les cas, nous avons eu droit à plusieurs points de vue sur la conception d’application mobile.

Nous avons aussi, en équipe de deux, réaliser les premières étapes d’un développement mobile et débuter par l’identification des fonctionnalités d’une application, prototyper les premiers écrans. Par la suite nous avons accompagner le présentateur alors qu’il implémentait le code dans ADT (eclipse). Un constat s’impose, réaliser une application native pour deux plateformes (ios et android) représente un effort considérable en terme de conception de l’interface personne-système et de la réalisation technique et est probablement hors de portée de la plupart des entreprises. Cependant, l’effort peu en valeur la chandelle si elle permet une adoption solide des utilisateurs. Donc au final ça va dépendre des objectifs d’affaires.

Après un cour lunch et une marche au soleil, reprise des hostilités autour de la collaboration pour produire la documentation. Après plus d’une heure de configuration des ordinateurs des participants, nous avons enfin débuter l’atelier, mais de quoi s’agit-il? Il s’agit d’une couple qui fait la promotion de deux projets open source fort intéressant : awestruct et asciidoc.

Au coeur de la réalisation facile de documentation et de la collaboration, une principe simple : séparation du contenu et de la présentation. Pour représenter le contenu, plutôt que du xml ou une syntaxe comme markdown, une nouvelle syntaxe très légère similaire à markdown moins quelques limitations. Ensuite un système qui permet de structurer et générer le contenu : awestruct. Donc on génère une structure de contenu avec awestruct, puis on rédige le contenu en asciidoc et avec une série de commande rake on produit une site web ou un pdf ou un ebook ou whatever. C’est la première partie du système.

Ensuite on upload le contenu sur git et on publie le site généré sur github.io et là on peut se servir des outils de git pour collaborer sur le contenu. C’est un peu complexe, mais clairement très puissant. Pour le moment ça manque un peu de fini et il y a trois éléments à maitriser : Git, asciidoc et awestruct. L’idée est bonne, mais difficilement adoptable pour une entreprise comme la nôtre sans un investissement de temps important.

 

Par la suite j’ai visiter rapidement l’expo avec une vaste gamme de fournisseurs touchant surtout linux, cloud, livres et des projets/communautés open source. Finalement, la soirée s’est terminer avec un party sponsorisé par Microsoft et Oreilly.

00:28 Publié dans Mobile | Lien permanent | Commentaires (0)