Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 juin 2010

I am in Vegas baby!

Je suis, cette semaine, au "Better Software Conference 2010" à Las Vegas. Ce que j'aimes de ces conférences, longue et à l'extérieur du pays, c'est qu'elles me donnent l'occasion de prendre du recul par rapport au métier. Bien sûr, les conférenciers nous présentent des sujets à la fine pointe des pratiques et des techniques et je fais l'éponge, mais au-delà de ce que l'on reçoit et apprend, c'est le moment de réflexion entourant la conférence qui me procure le plus de valeur.

A l'aéroport je m'achète un bon livre pour le vol et du moment où je monte dans l'avion, j'entre dans un bulle. Lentement, je me laisse pénétrer par la conférence. Les sujets pop dans ma tête, les réflexions, les idées, les préoccupations aussi.

Déjà, hier, en vol, j'ai joué avec quelques pistes de réflexions en lisant "Linchpin" de Seth Godin, en écoutant un reportage sur Georges Eastman (Kodak) et un film percutant "Manufactured landscape". En vrac: la passion ou plus souvent le manque de passion, le "je fais ma job" dans le sens de, je fais ce qu'on me demande, la satisfaction au travail, ce qui m'anime au travail. Aussi, le travail à la chaine, la notion de "fabrique de code", de contrôle de qualité, les personnes remplaçables comme des toaters. L'excellence. L'éducation. L'avenir que ma fille aura et combien il sera à la fois différent et tristement similaire.

En débarquant à Las Vegas, ma première visite ici, une fois le choc de la chaleur intense passé (38 Celsius à l'ombre) je suis aller marché sur le "strip" et je me suis mis à penser au thème de l'authenticité. Pas très difficile comme rapprochement! Il n'y a pas grand-chose d'authentique à Las Vegas et je vous épargne les images qui nous viennent facilement à l'esprit. L'authenticité. L'authenticité. Suis-je authentique? Pourrais-je l'être plus? Qu'en est-il de nos organisations? Des gestionnaires? De nos produits et solutions? J'ai le sentiment que l'authenticité se cache, qu'on la voie rarement.